VOTE | 90 fans

Reportage SériesMag 31

DANS LES COULISSES DE LA SÉRIE.


Au mois d'octobre dernier, l'un de nos journalistes s'est rendu en Espagne, à Madrid, sur le tournage de la série «Un, Dos, Très». Objectif: partager le quotidien des acteurs de la série en vivant à leurs côtés durant près d'une semaine, le temps nécessaire au tournage d'un épisode complet de la sixième saison. Reportage exclusif au cœur des coulisses, comme si vous y étiez...

PREMIER CONTACT


Lundi 25 octobre 2004. Il est huit heures du matin, le soleil brille, je suis à Madrid, et, dans moins d'une heure, j'ai rendez-vous avec Miguel Angel Muñoz sur le tournage d'«Un, Dos. Très». Dur métier que celui de journaliste à Séries Mag... Comme prévu, un chauffeur envoyé par la production passe me chercher à l'hôtel.
Direction le nord de Madrid, à environ trois quart d'heure de route, c'est en effet dans une region industrielle située en banlieue de la capitale espagnole qu'ont été aménagés les studios qui abritent depuis près de quatre ans le tournage de la série.
Des studios gigantesques, construits sur trois niveaux, plus de 2000 mètres carrés au total.
Impressionnant. À mon arrivée, je fais la connaissance de Maria, la standardiste, qui. à ma grande surprise, parle parfaitement français. Elle m'explique que Miguel n'est pas encore là, mais qu'il ne devrait pas tarder. Selon elle.
Miguel a la fâcheuse habitude d'être souvent en retard, mais ses retards ne dépassent jamais les vingt minutes. Tant mieux. Histoire de me mettre à l'aise et de me faire patienter, Maria m'accompagne à la cafétéria des studios, là où toutes les personnes qui travaillent sur le tournage de la série prennent leur repas chaque midi. Au total, en comptant les techniciens, l'équipe de production et les acteurs, plus de deux cents personnes gravitent en permanence dans les studios. Quelques minutes plus tard, comme prévu, Miguel pointe le bout de son nez.
Casquette vissée sur la tête, écouteurs sur les oreilles, tout de noir vêtu, il semble encore quelque peu endormi, mais remarque tout de même notre présence dans la cafétéria. Maria se charge de faire les présentations, puis me laisse seul avec Miguel. Cette fois, me voilà bel et bien dans le vif du sujet...

VISITE GUIDEE


Un peu timide au départ, Miguel se détend rapidement et me propose une petite visite guidée des studios. Ici, c'est un peu comme chez lui. Du lundi au vendredi, de 9 heures à 22 heures, plus de six mois par ans, Miguel est là, fidèle au poste, comme tous les acteurs vedettes de la série. Plutôt extraverti de nature, il connaît tout le monded il me suffit d'ailleurs de le suivre dans les couloirs des studios pour m'en apercevoir.

En trois minutes chrono. le temps de nous rendre de la cafétéria à sa loge. Miguel trouve le moyen de saluer le directeur de production, plaisanter avec une femme de ménage, taper la causette avec la styliste, boire une gorgée du café de la maquilleuse et enchaîner trois pas de danse devant le bureau des scénaristes qu'il salue au passage...

Au bout de quelques minutes, nous arrivons devant la porte de sa loge, fermée par un code secret. AB 2945, un clic, la porte s'ouvre... Bizarrement, la loge n'est pas très grande, environ 6 mètres carrés. Toutes les loges des studios ont la même taille, et elles sont généralement partagées par deux acteurs.

Miguel, lui, partage la sienne avec un autre garçon, Karl, qui vient de décrocher un petit rôle dans la sixième saison de la série. Mais comme il n'apparaît pas dans beaucoup de scènes, Karl est rarement là, et, du coup. Miguel est souvent seul dans sa loge. Aux murs, des dizaines de photos sont accrochées, et, spontanément. Miguel entreprend de me les commenter: «Ici, c'est moi quand je jouais au football au Real Madrid; là, ce sont mes deux sœurs adoptives; celle-ci, c'était à l'occasion d'un concert incroyable que nous avons donné avec UPA Dance: là, c'est moi quand j'avais 4 ans: ça, ce sont mes parents; ici, c'est moi et Pablo (Fuyol) le jour où il a quitté la série...».

Toutes les photos y passent, et Miguel, à présent complètement détendu, m'explique que ces photos sont nécessaires à son équilibre, qu'elles lui per-meltent, d'une certaine façon, de rester en contact avec les gens qu'il aime et qu'il n'a pas toujours le temps de voir autant qu'il le voudrait, notamment à cause de son emploi du temps surchargé.

ça tourne


Une fois la visite de sa loge terminée, Miguel me propose de partir à la découverte du plateau de tournage. Pour y accéder, il faut emprunter un long couloir, puis pousser une porte en fer digne d'une forteresse. Cette porte débouche directement sur le plateau 1 et le décor du hall principal de l'école, d'où part le grand escalier bleu qui mène au premier étage, et, en particulier, à la salle de danse. Lorsque nous pénétrons sur le plateau, Miguel me fait signe de ne pas faire île bruit car une scène est en train d'être tournée.

Il s'agit d'une grande chorégraphie de danse classique mettant en scène Ingrid. Lola et Silvia, mais aussi une irentaine de danseurs et danseuses confirmés recrutés uniquement pour l'occasion. Pour ne pas déranger, nous nous asseyons discrètement dans un coin de la pièce, hors du champ des caméras, et nous observons le tournage, qui n'est, en lait, qu'une répétition. La chorégraphie est assex complexe, puisque tout le monde est censé partir de la salle de danse située au premier élage, puis descendre dans le grand escalier bleu pour effectuer une série de mouvements difficiles sur les marches.

Miguel m'explique au passage que la mise au point de celte chorégraphie a nécessité plus de trois jours de travail intensif, ei que tout le monde est un peu tendu...

Profitant d'une pause entre deux prises, il m'entraîne à l'étage, dans la salle de danse, où Sylvia Marty (Ingrid), entourée par les autres danseuses, est en train de faire quelques assouplissements afin d'éviter de se blesser durant le tournage. Puis. Sylvia se dirige vers une autre salle, où elle retrouve Béatriz Luengo et d'autres actrices. Ensemble, elle parlent de la scène qu'elles s'apprêtent à tourner et répètent une dernière fois leurs
répliques, histoire d'être parfaitement au point. En récitant son texte, Sylvia semble soucieuse. Elle bute sur plusieurs mots et ne parvient pas à dire correctement l'une des répliques. Finalement, elle prend son scénario sous le bras et descend un étage plus bas, dans les bureaux de la production, pour demander aux scénaristes de modifier légèrement son texte. Miguel m'explique que cette pratique est assez fréquente. Il est lui-même coutumier du fait et ajoute souvent ses propres mots dans les répliques de Roberto. De cette façon, il s'identifie plus facilement au personnage et améliore la qualité de son jeu.

DEMONSTRATION


Profitant d'un moment de calme, Miguel me propose de descendre visiter le théâtre, qui se situe également sur le plateau 1, juste en dessous de la salle de danse.

Quand nous poussons les portes du théâtre, nous constatons qu'il n'est pas vide. Il a été provisoirement réquisitionné par Mônica Cruz, qui met au point les derniers pas difficiles qu'elle devra effectuer pendant la chorégraphie.

Miguel m'explique que Mônica met toujours un point d'honneur à ce que tous ses mouvements soient parfaits. De par sa formation de danseuse, elle ne supporte pas l'imperfection et peut parfois passer des heures à répéter un seul mouvement. Nous décidons de la laisser tranquille, car le tournage doit avoir lieu dans une vingtaine de minutes et il ne lui reste donc plus beaucoup de temps pour peaufiner ses entrechats... En sortant du théâtre, Miguel, qui ne tient décidément pas en place, m'entraîne de nouveau à l'étage, où il veut à tout prix me montrer quelque chose. Nous remontons donc les escaliers à toutes jambes et, une fois en haut, Miguel pénètre dans la salle de danse, où il dispose deux bancs l'un à côté de l'autre, bien parallèle. Puis il nie dit que, pour lui, «Un, Dos, Très» a été une école fantastique.

Car avant de tourner dans la série, il ne savait presque pas danser et il était aussi souple qu'une barre de fer. Sur le coup, je ne comprends pas bien le rapport entre sa souplesse et les deux bancs qu'il vient de disposer sur le parquet de la salle de danse. Mais, soudain, tout s'éclair. En deux temps trois mouvements, Miguel effectue sous mes veux ébahis un grand écart facial entre les deux bancs. Même Jean-Claude Van Damme serait impressionné..

Puis, aussi à l'aise sur son banc que dans un canapé, il m'explique que, selon lui, avec un peu de travail, tout le monde peut en faire autant. Personnellement, sur le coup, j'ai un peu de mal à m'imaginer entre ces deux bancs, moi qui peux à peine me toucher les genoux quand je suis debout... Bien que Miguel semble parfaitement à l'aise dans cette position, au bout de quelques minutes, le réalisateur de la série nous demande gentiment de libérer la salle de danse, car le tournagefinal de la chorégraphie va bientôt commencer. Petit à petit, acteurs et figurants se mettent en place dans la salle. Les projecteurs s'allument, les caméras sont installées, une dernière retouche maquillage sur les lèvres de Sylvia, puis, soudain, la voix du réalisateur résonne dans le studio: «Attention, silence sur le plateau, on va commencer à tourner. Tout le monde en place. Action!».


Retrouvez tous les secrets des coulisses d'«Un, Dos, Très» dans le numéro spécial de Séries Mag consacré à la série, actuellement chez tous les marchands de journaux.





Ecrit par lelivavs 

Pages de l'article

Cette galerie contient 5 photos

Un, Dos, Tres Reportage Séries Mag n°31 Pages de l'articleUn, Dos, Tres Reportage Séries Mag n°31 Pages de l'articleUn, Dos, Tres Reportage Séries Mag n°31 Pages de l'articleUn, Dos, Tres Reportage Séries Mag n°31 Pages de l'articleUn, Dos, Tres Reportage Séries Mag n°31 Pages de l'article


Ne manque pas...

Découvrez le numéro 11 de notre magazine HypnoMag avec une interview exclusive de Jaicy Elliot !
HypnoMag | Découvre le numéro 11 !

HypnoPlume 2019: Participez!
On vous attend! | Teaser YouTube

Participe à notre jeu HypnoChance pour gagner un mug The Simpsons !
Tirage au sort le 04/11 | Participation gratuite

Activité récente
Actualités
Sortie de Fanny Gautier

Sortie de Fanny Gautier
Le 10 septembre dernier, Fanny Gautier (Alicia) était présente à la première du documentaire El...

Sortie de Silvia Marty

Sortie de Silvia Marty
Le 11 septembre dernier, Silvia Marty (Ingrid) était présente à la première du film Sordo à Madrid,...

Nouveau sondage

Nouveau sondage
Un nouveau sondage vient de vous être proposé par @cartegold ! Puisque la mode est aux reboot et...

Sortie de Miguel Angel Munoz

Sortie de Miguel Angel Munoz
Le 2 février dernier, Miguel Angel Munoz (Roberto) était présent à la soirée Goya Cinema Awards 2019...

Beatriz Luengo dans le jury de Destination Eurovision

Beatriz Luengo dans le jury de Destination Eurovision
L'actrice Beatriz Luengo (Lola) a annoncé sur son compte Instagram qu'elle sera jury lors de...

Newsletter

Les nouveautés des séries et de notre site une fois par mois dans ta boîte mail ?

Inscris-toi maintenant

Sondage
HypnoRooms

cartegold, Avant-hier à 09:36

Bonjour à tous ! Un nouveau design et un nouveau sondage vous attendent sur le quartier 90210 ! Votez nombreux ! Merci

juju93, Avant-hier à 20:56

Plus que quelques minutes pour décerner le L d'or du personnage masculin qui aurait mérité d'être + exploité sur The L Word !

Locksley, Hier à 10:21

Nouveau jeu HypnoChance ! Des mugs sympas des Simpson à gagner ! Vous pouvez tous participer. Enjoy !

chrismaz66, Hier à 10:36

Bonjour, enfin la PDM du mois est arrivée chez Torchwood! Venez nombreux! Bonne journée et gare aux pluies!

serieserie, Hier à 16:13

Plus que 8 jours pour écrire LA prochaine série à succès! On vous attend!

Viens chatter !

Change tes préférences pour afficher la barre HypnoChat sur les pages du site